• Archives Mensuelle

  • RSS Heureux à l’école!

    • fr
Que faire quand l’enseignant se moque de moi et que la classe rit ?

Que faire quand l’enseignant se moque de moi et que la classe rit ?

Un enseignant peut avoir semblé méchant à l’égard d’un enfant.
Ou, en tout cas, sa réflexion a pu être une flèche qui fait mal.
Cela heurte. L’humain spontané veut une réaction. Une « action contre ». Une négation de ce qui a été dit.
Contredire…

Thich Nhat Hanh, maître zen vietnamien offre une autre explication.
Apprendre à « absorber » l’agression de l’autre.
Ne pas répondre, coup pour coup (cela s’appelle la guerre).
Au mieux, faire grandir l’autre par ses suggestions. Ce n’est pas facile quand on est jeune.
Voici une explication exigente.


Cela ne vient pas tout seul du jour au lendemain.
Cela suppose d’aider ses enfants à grandir en sachant dire posément ce qui ne va pas. Ce qui implique d’accepter que ses enfants parlent et pour cela de créer un cadre d’expression. Est-ce antinomique ? Pas du tout ! C’est la garantie pour les enfants et les adolescents de s’exprimer au quotidien. Parfois de mettre en choses au point ultérieurement (comme le préconise le moine zen…).

A la maison, cela implique que les rôles soient bien précisés. Les parents ont une éthique (quelle qu’elle soit), les enfants suggèrent et doivent être entendus, des décisions sont prises. Une fois la règle du jeu définie (à vous de bosser sur deux ou trois principes simples) en route pour l’économie sociale de la famille et l’évolution ensemble.
En les aidant tout petits à prendre la parole, à défendre un argument… croyez-moi : ils ne vont pas perdre leur temps !
Et vous allez engranger de beaux moments de discussion… à la mesure de leur âge… Depuis que j’écris et que vous papotez… ils ont grandi, déjà…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*