• Archives Mensuelle

  • RSS Heureux à l’école!

    • fr
Bien gérer le carnet de correspondance et de liaison

Bien gérer le carnet de correspondance et de liaison

Le carnet de correspondance (cahier de liaison) est le messager entre l’enseignant et vous. C’est aussi le support d’un dialogue quotidien avec votre enfant.

C’est en général un cahier ou un agenda qui transite dans le cartable. En début d’année, le carnet de correspondance vous permet d’entrer dans la danse de l’année scolaire et de découvrir à la fois le calendrier scolaire, les fournitures demandées, le règlement intérieur de l’établissement. Grâce à ce document, vous allez pouvoir intégrer ces données nouvelles pour encadrer votre enfant et l’aider à structurer son quotidien, toujours nouveau pour lui.

Un lien entre l’école et la famille
De son côté, l’enseignant y consigne les activités atypiques de la classe (sorties, demande de documents pour un atelier…), les demandes de participations financières exceptionnelles ou de votre présence pour une activité extérieure, un changement d’horaire, ou encore la demande d’un rendez-vous avec vous. Mais il peut aussi consigner un changement de comportement inexpliqué, une chute des notes ou une absence que vous n’aviez pas signalée et qu’il vous faut justifier.
De votre côté, vous pouvez y signaler un fait marquant vécu par votre enfant en dehors de sa vie scolaire, poser une question en rapport avec ses notes ou demander, vous aussi, un rendez-vous. Cela permet d’entretenir au fil des jours un système d’information sur la vie de l’école, les événements de la classe. C’est l’assurance de mieux anticiper des situations de crise.

Un outil d’alerte
Avec votre enfant, c’est aussi un bon support de dialogue – au-delà des résultats strictement scolaires – pour vous tenir au courant et évaluer sa bonne intégration. Bref, c’est un outil du quotidien qui permet d’instaurer de manière informelle votre veille sur la scolarité de vos enfants. Cela devant se faire dans un esprit de dialogue et de concertation : il est indispensable d’ouvrir le carnet de correspondance avec la plus grande régularité, si possible tous les soirs. Vous êtes d’ailleurs tenu de parapher les interventions de l’enseignant (et lui inversement, les vôtres) pour signifier que vous avez lu les messages qui vous sont adressés.

Enfin, au regard d’une année scolaire, pensez à relire les pages des mois précédents. Vous serez étonné(e) par cette seconde lecture distanciée : cela révélera des observations récurrentes (si votre enfant est dissipé, toujours dans la lune, bloqué sur une matière…) qui en disent long. Si le carnet de correspondance a bien joué son rôle durant l’année scolaire, vous êtes assuré de ne pas découvrir tout à coup une crise qui vous submerge.

By web… ?
Of course, l’idée de transférer le carnet de correspondance sur Internet est en plein essor. De fait, c’est plus facile de consulter ce support sur son smartphone. Mais on y perd ce moment d’échange avec l’enfant. a part de méthodologie aussi : mettre son carnet de correspondance dans son cartable, le rapporter à la maison, parler de l’école sans parler forcément des notes. A vous d’en faire un objet de conversation et jamais de contrôle dur. C’est aussi un très bon exercice pour faire face aux réalités, à la mesure de l’enfant. Autrement dit, lui apprendre gentiment à ne pas dissimuler 🙂 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*